L’isolation de toiture par l’extérieur est souvent incontournable dans le cadre d’une construction neuve ou lorsque la réfection du toit nécessite des travaux importants. Il existe une grande variété de matériaux permettant de renforcer l’isolation et l’étanchéité des toitures. Le choix d’un revêtement dépend du type d’habitat, de sa configuration et de son exposition à l’humidité.

Comment isoler sa toiture par l’extérieur ?

Choisir une isolation performante est un impératif pour limiter les déperditions d’énergie et protéger son habitat. L’on distingue trois techniques pour créer ou renforcer l’isolation d’une toiture :

– Le sarking : cette méthode consiste à déposer la toiture actuelle (en rénovation) et à poser des panneaux de bois sur la charpente, qui seront ensuite recouverts d’un matériau isolant. Elle est idéale lorsque l’on souhaite aménager des combles car elle réduit les déperditions d’espace.

– Le caisson chevronné : il s’agit d’un panneau isolant épais, qui se présente sous forme de longues lames. Le caisson chevronné se compose d’un isolant en bois ou laine de roche intégré entre les chevrons. Étant donné qu’il est visible depuis l’intérieur des combles, il est souvent décoré ou personnalisé de manière à préserver l’esthétisme des aménagements.

– Les panneaux sandwich : ils sont constitués d’un isolant qui combine plusieurs matériaux (mousse de polyuréthane, laine de roche), inséré entre un parement décoratif (côté intérieur) et un parement hydrofugé (côté extérieur). Les panneaux sont dotés de rainures qui leur permettent de s’emboîter facilement.

Les toitures en tôle isolante

Pour renforcer la durabilité d’une toiture, il est indispensable de choisir une couverture suffisamment résistante aux intempéries et aux chocs. D’autres critères doivent être pris en compte, comme le type de toit (plat, arrondi ou en pente). La tôle présente l’avantage de s’adapter à toutes les formes de toitures et d’en épouser les contours. C’est aussi un revêtement économique et durable. Le prix d’une plaque varie entre 10 et 40 € (selon ses dimensions). Sa durée de vie peut atteindre 30 ans.

Quelles sont les normes et les réglementations pour la pose d’une toiture isolante ?

Si vous envisagez de rénover votre toiture pour améliorer les performances énergétiques de votre logement, vous devez vous assurer que votre future installation sera bien aux normes. Le coefficient de résistance thermique minimal requis est de 6 W/m2K conformément à la réglementation de la RT2012. D’autre part, la pose d’un écran de sous-toiture (en construction neuve, comme en rénovation) est indispensable pour garantir l’étanchéité parfaite de votre toit, notamment dans les régions exposées à des climats rigoureux et humides. Une installation aux normes peut vous faire bénéficier de crédits d’impôts et/ou d’un prêt à taux zéro pour le financement de vos travaux.

Vous désirez obtenir plus d’informations sur les techniques de rénovation de toitures ? Contactez AL Toiture pour recevoir un devis gratuit.