Le chauffage représente un poste de dépense non négligeable lorsque l’on est le propriétaire d’une maison. Les hausses prévisibles du prix de l’énergie rendent d’autant plus intéressantes toutes les économies réalisées sur ce poste. L’isolation extérieure des murs est bien entendu un moyen de moins dépenser, mais l’isolation performante de la toiture est incontournable ! Encore faut-il savoir quelle solution choisir…

L’isolation par l’intérieur, plus facile mais plus contraignante

La solution la plus simple à mettre en œuvre est de réaliser une isolation intérieure. Le principe est d’installer une couche d’isolant entre la charpente et une cloison généralement supportée par une ossature métallique. L’isolant utilisé est dans la plupart des cas la laine de roche ou la laine de verre : la laine de roche est le plus performant mais également le plus cher. Les travaux sont relativement simples, puisque les ouvriers peuvent accéder directement aux combles, et n’ont pas besoin de sécurisation particulière. L’inconvénient est de réduire légèrement le volume utile des combles, et également de devoir les dégager avant les travaux (ce qui, si l’on s’en sert comme stockage, peut obliger à pas mal de déplacements !).

L’isolation par l’extérieur, plus complexe mais plus efficace

L’isolation performante de la toiture est idéale en procédant à une isolation par l’extérieur. Le principe est cette fois-ci de placer la couche isolante entre la charpente et la toiture proprement dite. L’avantage évident est qu’il n’y a aucune perte de volume intérieur, puisque la charpente reste la même, toujours visible de l’intérieur. Le fait d’installer la couche isolante directement sous la toiture est aussi un facteur favorable pour l’isolation, puisque l’on est certain de n’avoir aucun pont thermique. La solution la plus traditionnelle est la pose de panneaux isolants « tout faits » entre charpente et toiture. Il est aussi possible désormais d’utiliser un bardage, exactement comme pour l’isolation extérieure des murs. L’inconvénient est en revanche le coût des travaux : il faut déposer et reposer la toiture, ce qui est quasiment prohibitif si on ne le fait pas à l’occasion d’une réfection du toit. Si en revanche on couple les travaux, le prix, bien que plus cher pour une isolation intérieure, reste compétitif.

Le toit source de pertes thermiques importantes

On estime généralement que 30 % de la déperdition thermique d’une maison est due à la chaleur perdue par le toit ! Autant dire que l’isolation performante de la toiture est une priorité dans un chantier d’amélioration de l’efficacité énergétique d’une maison, autant au moins que l’isolation extérieure des murs. Le choix entre isolation intérieure et extérieure est à apprécier en fonction de la possibilité de profiter ou non d’une réfection de la toiture pour un couplage de travaux. Dans tous les cas, l’efficacité énergétique de la demeure sera significativement améliorée, ce qui est appréciable à l’heure où il est envisagé de pénaliser les logements les moins efficaces de ce point de vue.